La haie fruitière en permaculture

Principes généraux de la haie fruitière

Une haie fruitière reproduit les différentes strates de végétation, partant de la plus haute, les arbres, en passant par la strate intermédiaire, les arbustes jusqu’au couvre-sol.
Disposées sur un alignement d’environ 1 mètre de large, les strates végétales profiteront d’un effet de lisière facilitant l’accès à la lumière, tout en permettant de densifier l’implantation. Vous diminuez ainsi la surface cultivée dont vous devrez prendre soin .

Les végétaux

Les espèces végétales à implanter sont spécifiques à votre jardin, à vos envies et besoins.
Lire à ce propos les principes de design en permaculture.

Dans une haie fruitière, nous n’installerons pas d’arbre de canopée tels que des noyers, châtaigniers, chênes…

Les arbres fruitiers

En strate la plus élevée, vous installerez des arbres fruitiers tels que pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, pêchers sur des porte-greffes limitant leur croissance.

Les arbustes

Vous installerez entre les arbres fruitiers, tous les mètres des arbustes que vous taillerez à 1,5 à 2 mètre de haut.

Guilde du noyer

Dans le cadre d’un design de jardin, nous avons travaillé sur la guilde du noyer. Cet arbre a mauvaise réputation car il émet de la juglone qui est un composé toxique pour de nombreuses autres plantes. D’ordinaire nous n’en installons pas dans les haies fruitières, mais l’arbre étant existant, nous avons adapté une guilde spécifique. Voici les arbustes que nous conseillons d’installer spécifiquement à proximité d’un noyer :

– Le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) est une plante détoxifiante, compagne du noyer, attire les auxiliaires (oiseaux, insectes), son fruit n’est pas comestible. A recéper (couper à 10 cm) tous les ans au printemps pour produire du mulch.

– Le sureau noir (Sambucus nigra), également plante détoxifiante, compagne du noyer, attire les oiseaux et les syrphes (prédateur des pucerons). Les fleurs donnent une excellente limonade et les fruits de la confiture, du vin.

– Le chalef d’autome (Elaeagnus umbellata), fixateur d’azote, réputé pour augmenter la productivité du noyer, fruits comestibles riches en vitamines et antioxydant.

Sureau en fleurs

Ces trois espèces végétales, taillées régulièrement fourniront du mulch et des conditions favorables pour les végétaux installés en leur compagnie.

Autres arbustes possibles

– Noisetier, néflier, amélanchier, feijoa, pêcher (de vigne), figuier …

Arbrisseaux

Entre chaque arbustes, vous installerez deux arbrisseaux en quinconce à 50 cm, parmi : cassissier, groseiller, casseiller, arbre aux faisans, framboisier, baie de mai, baie de goji

Strate basse, couvre sol

Au pied de ses arbustes vous ajoutez des plantes aromatiques : thym, romarin, oseille, lavande, sauge, ciboulette, mélisse …


des accumulateurs dynamiques : consoude, artichaut

des légumes perpétuels : chou Daubenton, poireau perpétuel, rhubarbe

et des fleurs telles que Œillets d’Inde, capucines et soucis.

Au sol, vous implanterez des bulbes comme des jonquilles, narcisses, crocus, lys… qui fleuriront en fin d’hiver et dynamiseront la rhizosphère de la haie.

Lianes

Enfin, tous les 5 mètres, une liane telle que vigne, kiwaï, mûre sans épine…

Implantation

L’idéal est de pouvoir préparer la nouvelle zone préalablement tel que décrit ici : Préparer une nouvelle zone de culture.
Une haie fruitière s’installe de préférences à l’automne pour plusieurs raisons : les poteaux sont plus faciles à planter quand le sol est humide et surtout les arbres auront plus de temps pour installer leurs racines avant l’été, période la plus stressante pour eux.
Vous positionnerez des poteaux tous les 2 mètres et si besoin un grillage pour bloquer le passage des animaux tels que les poules.

Le grillage sépare les poules de la haie fruitière

Un ou deux fils de fer soutiendront des lianes le long de la haie. Pensez à installer un système d’arrosage automatique pour prendre soin de vos arbres les premières années.

Vous pouvez interrompre les haies afin de la traverser avec une arche (en bois ou fer forgé) sur laquelle poussera une liane.

Une arche pour pouvoir traverser la haie

Entretien

Les arbres et arbustes devront être taillés régulièrement pour limiter leur développement. Les branchages et feuilles retirés seront découpés ou broyés et déposés afin de fournir une couverture permanente au sol. Des matériaux extérieurs tels que paille, foin, tonte de pelouse (en fine couche) pourront être apportés régulièrement afin de prévenir la pousse d’herbes indésirables et préserver l’humidité au sol.

3 réponses sur “La haie fruitière en permaculture”

  1. Bonjour,

    Il y a des points que je n’ai pas compris dans votre article.
    1)Dans une haie fruitière, nous n’installerons pas d’arbre de canopée tels que des noyers, chataîgners, chênes…
    Et ensuite vous donner la guilde du noyer tout en parlant de haies,donc vous incluez finalement le noyer dans la haie?

    2) »Vous installerez les arbustes tous les 2m »
    Avec un noyer dans la haie peut-on mettre des arbustes aussi proches?
    Comment va se développer le noyer à croissance lente les premières années si l’on met des arbustes si proches?
    Avant le 1er recépage des arbustes le noyer aura-t-il suffisament de lumière?

    3) »Les arbres et arbustes devront être taillés régulièrement pour limiter leur développement. »
    Est -ce que vous dites qu’il faut tailler le noyer?
    Le noyer tolère mal la taille alors je ne comprends pas pourquoi faire ça

    1. Bonjour Mathieu,
      merci pour votre question en effet ça n’était pas clair j’ai modifié l’article.
      J’ai travaillé sur la guilde du noyer pour un jardin où le noyer était déjà en place, je n’en aurais pas conseillé lors de la mise en place d’une nouvelle haie. Dans ce cas, l’arbre était déjà grand.
      Par rapport à l’installation des nouveaux végétaux, la plupart des arbres tolèrent l’ombrage quand ils sont jeunes, c’est souvent comme ça qu’ils se développent naturellement, sous la canopée ou dans des ronciers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *