Les stratégies pour un jardin perpétuel : haie fruitière et succession de cultures

Pour installer durablement des végétaux perpétuels au jardin, nous allons nous inspirer du fonctionnement des écosystèmes naturels, en particulier de la forêt et de la savane.

La haie fruitière

Reproduire l’écosystème de la forêt n’est pas forcément accessible ni intéressant au jardin. En permaculture, l’effet de lisière est recherché : reproduire l’endroit où la forêt et la prairie se rencontre. Le principe de la haie fruitière est d’établir des haies large d’environ 1m50 mettant en place les différentes strates de la forêt : arbre, arbuste, légume, couvre sol, racines et lianes.
Dans ces haies, l’essentiel des végétaux sont perpétuels / vivaces. Les arbres et arbustes servent de tuteur au légumes et les lianes fixent les légumes aux branches. La taille des arbres est utilisée pour pailler le sol non occupé. Il est possible d’utiliser des végétaux fixateur d’azote tels que les légumineuses pour amender le sol tandis que les bulbes tels que les jonquilles jouent l’effet de starter pour le réseau mycorhizien.
Dans tous les cas, c’est la biodiversité de la haie qui renforcera sa résilience,. Cette haie doit tendre à l’auto fertilité.
En plus d’être nourricière elle remplit les rôles principaux d’une haie : brise-vent, brise-vue, cloisonnement de l’espace. Associée à un grillage elle délimitera parfaitement un parc à poules.

Le semi spontané

Afin de favoriser la vie du sol et également le semi spontané, le sol ne doit pas être retourné. De ce fait, seuls les plantes présentes l’année précédente ont la possibilité de voir leurs graines germer. Il s’agit donc de sélectionner des végétaux non hybrides produisant des graines à même de donner de nouveaux plants intéressants. Si beaucoup de plantes identiques poussent au même endroit, il est alors possible d’en déplacer dans le jardin et d’en donner à ses voisins. La bourrache, l’amarante, la roquette sont de bons candidats.
Il est important de laisser monter en graines les plantes s’adaptant le mieux à votre jardin et à votre technique de culture. C’est la sélection végétale pratiquée depuis 10 000 ans par les hommes.

La succession des cultures ?

Afin de maximiser l’utilisation du rayonnement solaire disponible sur le jardin de toute l’année, il est important que le sol soit couvert en permanence par du végétal mettant à profit cette énergie gratuite. Classiquement, l’hiver le potager est recouvert de fèves, choux, poireaux, salades et légumes bisannuels tels que betterave et bettes.
Les autres zones produisent de la biomasse par l’intermédiaire des céréales tels que blé, seigle, avoine ou d’autres engrais verts tels que luzerne, trèfle, phacélie, vesce. L’enjeu du jardin perpétuel est dans la succession de ces cultures afin d’accompagner les rythmes naturels au fil des saisons afin de, tout en limitant les interventions, maximiser la production de nourriture, de vie, de beauté.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *