Premier atelier de la toile de la succession écologique

Nous avons eu le plaisir de recevoir sur une demi-journée le groupe de la formation « Le petit voyage punk » proposée par l’école de l’impossible. L’occasion d’expérimenter le nouvel outil que nous développons, dans la lignée de La Toile du Vivant.

La toile de la succession écologique : le cheval

Contrairement à la Fresque du Climat, à la Fresque du Numérique ou même à la toile du vivant, qui consistent à discuter autour d’une table, la toile de la succession écologique se base sur le premier principe de la permaculture défini par David Holmgren : l’observation.
La toile de la succession écologique : le champignon

Les éléments composant la toile sont définis par le groupe, et disposés sur des fils, à la manière du kit Inventons nos vies bas carbone.
La toile de la succession écologique : le plessage

Après un pot d’accueil et une présentation succincte, les participants ont découvert notre lieu avec un regard neuf, en déambulant librement pendant une demi-heure.
La toile de la succession écologique : la poule

Objectif : produire un « rapport d’étonnement » et construire ensemble une vision du lieu, recomposée tel un puzzle en fonction des différentes observations et interrogations des participants.
Un groupe singulier, en immersion dans un lieu vivant en équilibre dynamique, pour créer une vision instantanée commune, inscrite dans une continuité temporelle. Chaque élément trouve sa place dans la succession écologique, remplissant des fonctions en interaction avec l’écosystème complexe.
L’occasion d’échanger sur la place de l’humain vis à vis du sauvage, de la libre évolution des dynamiques naturelles, des ressources et capacités du milieu …
La toile de la succession écologique : le chêne

Après l’observation et l’analyse, place à l’action !

Objectif : pratiquer une activité concrète, à partir des ressources du lieu (biosourcées), de la manière la plus écologique possible (sobriété, low-tech).
Nous avons décidé de produire de la lessive de lierre.

Fabrication de la lessive au lierre : construction du poele en briques

Le groupe s’est scindé en trois sous ateliers :

  • Creuser un puits à la tarière et puiser de l’eau avec une pompe manuelle
  • Construire un poêle style fusée (rocket stove) en briques
  • Cueillir des feuilles de lierre dans le sous-bois

Fabrication de la lessive au lierre : allumage du feu

Une fois les trois groupes réunis, nous avons allumé le feu, chauffé l’eau avec les feuilles de lierre, extrait la saponine dans une préparation refroidie depuis la veille et distribué la lessive aux participants.
Fabrication de la lessive au lierre : chauffage de l’eau

La matinée s’est terminée par un pique-nique tiré du sac.
Une bien belle expérience pour tout le monde alliant low-tech, écologie et convivialité 🙂